Nissan Leaf 2018 – Expérience et analyse

En tant que propriétaire d’une Nissan Leaf 2015 et bénévole dans le cadre des évènements Branchez-vous par l’IVI, j’ai eu l’opportunité d’essayer et de faire essayer pendant 6 jours une Nissan Leaf SL 2018 de Paquet Nissan à Lévis, une Leaf SV 2018 de Nissan de Drummondville et une Leaf SL 2018 de Nissan Gabriel Anjou à Montréal.  Au total j’ai accompagné 66 essais routiers sans compter ceux que j’ai effectué moi-même.

J’ai pu alors observer sous différents angles le véhicule et recueillir les commentaires des différents participants comme suit :

Le véhicule

Sans surprise, le point majeur porte sur l’augmentation de son autonomie à 242 km (40 kWh) comparativement 172 km (30 kWh) pour la version 2016/2017 et 135 km (24 kWh) pour la 2015 et antérieure.

Le véhicule a définitivement gagné en puissance, ce qui devient apparent lors des accélérations.

Le compartiment moteur056 Leaf 18 moteur

Par rapport aux modèles précédents, le format est demeuré sensiblement le même, plus ou moins 1 ou 2 cm ici et là.

056 Leaf 18 bleu

Même si le coffre donne l’impression d’être un peu plus grand, son volume demeure le même à 668 L selon Nissan.

056 Leaf 18 coffre

Les changements les plus visibles se situent au niveau de son tableau de bord et de sa console qui ont étés repensés ainsi que son look extérieur à l’avant et à l’arrière, qui se fond maintenant avec le reste de la gamme des véhicules Nissan.

056 Leaf 18 Front Back

056 Leaf 18 dash

(Pour voir un comparatif 2018 vs 2016 en photos ainsi que pour les caractéristiques, cliquez sur ce lien pour accéder à l’article).

La baie de recharge est maintenant plus large et plus inclinée, l’accès y est plus naturel mais reste a voir si cela accumulera plus de neige en hiver.

056 Leaf 18 Chargeport

Les sièges sont fermes et confortables (sauf pour ceux qui aiment les sièges mous).

Sièges en tissus056 Leaf 18 Seats

Sièges en cuir056 Leaf 18 Seats cuirJpeg

 

L’assise est un peu plus haute qu’une voiture typique, en particulier pour les sièges arrières et la visibilité est bonne, même si certains se plaignent de l’épaisseur des piliers A de chaque côté du parebrise.

Le volant est ajustable en hauteur, mais n’est pas télescopique.

« e-Pedal »

Ce qui a vraiment impressionné la majorité des essayeurs fut la conduite en mode « e-Pedal » où il est possible de conduire le véhicule avec une seule pédale « l’accélérateur » sans l’intervention de la pédale de frein pour la majorité des situations.  On appuie, le véhicule avance, on relâche et le véhicule arrête complètement.  Même si ce mode pouvait en intimider plusieurs au préalable, l’habitude se développait assez rapidement.  Lors de bouchon de circulation, la conduite à une pédale s’est révélée très pratique.  Pas besoin de faire la danse entre l’accélérateur et le frein continuellement.  De plus, nous avons confirmé qu’à l’utilisation de ce mode, lorsque le véhicule freine, les feux d’arrêt s’allument automatiquement, même si l’on ne touche pas au frein.

« ProPILOT »

Autre ajout notable, c’est le système d’assistance à la conduite « ProPILOT » qui, en plus d’être un régulateur de vitesse adaptatif, peut selon notre préférence prendre le contrôle du volant sur l’autoroute pour nous garder entre les lignes.  Le système nous demande toutefois de conserver les mains sur le volant après un court moment.  Si cela n’est pas respecté, après plusieurs avertissements, le véhicule s’immobilise.056 Leaf 18 ecran warning

On retrouve maintenant de nombreux systèmes de sécurité configurables, tels que des avertisseurs de changement de voie, de proximité et de collision imminente.

 

Tableau de bord

Une bonne amélioration concerne l’estimateur d’autonomie, qui m’a semblé beaucoup plus précis que dans les versions précédentes.  Jadis surnommé « GOM » pour « Guess-O-Meter », l’estimation y était toujours très optimiste ou plutôt symbolique.

En plus de l’afficheur de vitesse analogique qui est permanent, il est possible de varier l’affichage de l’écran de gauche en fonction de ses préférences.

Voici quelques-unes des configurations possibles du tableau de bord :

L’écran affichant notre utilisation d’énergie, la régénération ainsi que l’estimation d’autonomie.

056 Leaf 18 ecran princ

Un écran multiple qui affiche le cadran précédant en miniature avec l’autonomie, la boussole, la vitesse en format analogique et l’info de la radio.  L’écran le plus complet.

056 Leaf 18 ecran multi

La pression des pneus qui est maintenant chiffré au lieu d’une simple petite icone.

056 Leaf 18 ecran pneus

L’estimation du temps de recharge.

056 Leaf 18 ecran charge

La température de la batterie (qui est moins détaillée que l’ancienne version, jadis graduée en 12 sections).

056 Leaf 18 ecran Temp

L’état de santé (capacité/dégradation) de la batterie.

056 Leaf 18 ecran Bat

Historique de consommation d’énergie.  A noter que le calcul est maintenant en kWh/100 km au lieu des km/kWh dans les versions précédentes.

056 Leaf 18 ecran perform

056 Leaf 18 ecran graph

Information intéressante, le nombre de km récupérés par régénération.

056 Leaf 18 ecran regen

L’affichage des détecteurs du système ProPILOT.  A noter que le système affiche les obstacles à l’avant mais pas sur les côtés.  La distance à conserver avec la voiture à l’avant de nous est configurable en 3 possibilités.

056 Leaf 18 ecran propilot

Ainsi, il existe plusieurs autres écrans d’affichages et de réglages, mais si vous craignez de perdre le nord… en voici un autre.

056 Leaf 18 ecran bousole

Comparativement aux anciennes versions, on retrouve toutefois moins d’information sur le même écran d’affichage.  Il faut changer d’écran pour obtenir toute l’information.

056 Leaf 18 ecran Old genEn comparatif, le tableau de bord des versions précédentes de la Leaf affichait plus d’informations sur ses deux écrans (photo à droite).  On y trouvait en plus de l’information commune aux 2 versions en un seul coup d’oeil :

  • la température de la batterie;
  • la capacité ou l’état de la batterie (dégradation);
  • un compteur de distance A ou B en plus de l’odomètre; et
  • un accumulateur de petits sapins dans la demi-lune en haut à gauche, qui nous incitait à minimiser notre consommation d’énergie (amusant, mais pas très utile).
La console centrale et le GPS056 Leaf 18 console

L’écran d’affichage est très semblable à celui de la Leaf 2016 ou 2017 et permet de programmer des raccourcis.

Le système accepte maintenant Apple Carplay et Android Auto en plus de continuer à offrir un vrai GPS intégré à la voiture qui affiche les bornes de recharges et qui tient compte de l’autonomie de la batterie lors de la planification des trajets, tout en nous offrant des arrêts de recharge selon le besoin.

Dommage que le GPS ne soit pas plus haut et plus grand.  Le lecteur CD pour sa part a disparu sur les versions SV et SL.  Seule la version de base conserve un lecteur CD.

Nissan a remplacé les touches de volume et de sélecteur de postes radio des anciennes versions par des boutons ronds, qui sont plus intuitifs et efficaces.

Les deux aillerons de chaque côté de la console étaient parfois dérangeants pour les jambes, particulièrement pour les personnes de forte taille.

Le frein de stationnement, au départ une manette dans la console centrale sur la première version de la Leaf et remplacé ensuite par une pédale au plancher, a été remplacé à nouveau par un bouton électronique dans la console centrale, qui se désengage automatiquement lorsqu’on appui sur l’accélérateur.

Même s’il a été raccourci, l’accoudoir central est confortable autant pour le passager que le conducteur, mais offre un plus petit espace de rangement par rapport aux versions précédentes.

 

056 Leaf 18 console plancher

La borne portative

Excellente innovation de Nissan, la possibilité de brancher la borne portative dans une prise 120 ou 240 volts.

056 Leaf 18 Borne

Le prix :

Pour 2018, Nissan affiche les prix suivants avant taxes et rabais du gouvernement (en $CAN :

  • S      $36,398
  • SV   $40,298
  • SL   $42,698

Des prix comparables aux modèles précédents alors que la voiture bénéficie de nombreuses améliorations.

Ce que les essayeurs ont pensé :

Points forts

  • autonomie de 242 km;
  • puissance accrue;
  • conduite avec le e-Pedal;
  • assistance du ProPILOT;
  • borne de recharge portative de 120/240 volts;
  • beaucoup d’espace à l’intérieur, considérant le format du véhicule;
  • confort;
  • GPS intégré avec emplacement des bornes de recharge; et
  • bonne visibilité.

Points faibles

  • batterie toujours refroidie à l’air;
  • console centrale qui réduit l’espace pour les jambes;
  • sièges arrières rabattus qui ne donnent pas un plancher plat;
  • système Bose de la version SL qui encombre le coffre;
  • besoin de naviguer entre les différents écrans du tableau de bord; et
  • épaisseur des piliers A à l’avant (pour certaines personnes).
Conclusion

La Leaf 2018 bénéficie de nombreuses améliorations.  Confortable et pratique, elle représente une excellente option pour une famille.  Seul bémol, ne pas avoir offert immédiatement l’option d’une plus grosse batterie pouvant rivaliser avec les 383 km d’autonomie de la Bolt (60 kWh) et un système de refroidissement de la batterie au liquide.  En ajoutant ces deux éléments, elle serait presque parfaite!

Nissan prévoit dans un futur proche une plus grosse batterie, possiblement une 60 kWh pour 2019, mais quand sera-t-elle disponible réellement?

Enfin, à tous les propriétaires de Leaf 2018, n’hésitez pas à faire part de vos commentaires et expériences à la fin de cet article.

056 Leaf 18 Zero E

Sources :

https://www.nissan.ca/fr/electric-cars/leaf?next=header.vehicles.postcard.vlp.image#!

http://nissannews.com/en-CA/nissan/canada/presskits/ca-2018-nissan-leaf-press-kit

Article comparatif de la Nissan Leaf 2018 vs 2016

16 commentaires sur « Nissan Leaf 2018 – Expérience et analyse »

  1. Les piliers A sont essentiels à la solidité des véhicules et doivent avoir la force nécessaire pout affronter les sévères tests des autorités règlementaires et ainsi sauver des vies. Ils doivent être plus forts et donc gros sur des véhicules ayant une masse plus importante comme les VÉs. La Leaf,la Volt et la Bolt ont toutes des piliers A renforcés car ils ont une masse plus importante que leur comparable thermique. Il faut s’y faire et comprendre qu’ils sont essentiellements dimensionnés ainsi.

    J'aime

  2. J’ai bien aimé mon essaie de la voiture et j’ai passé à un cheveu de faire l’acquisition. J’ai fait un pas en arrière en comprenant l’importance d’une batterie thermorégulé. Je suis maintenant un heureux propriétaire d’une BMW i3

    J'aime

  3. Je suis sur le point de prendre possession d’une Leaf 2018 et je me suis donné la fin de semaine pour réfléchir à l’offre du concessionnaire de payer un plan de protection de 7 ans ou 140 000 km qui correspond à un investissement de 2600 $ (la garantie de base est de 3 ans ou 60 000 km sur tout défaut de fabrication et de 5 ans ou 100 000 km sur ce qui participe à la traction du véhicule). Qu’en pensez-vous ? Merci !

    J'aime

    1. Personnellement je n’ai jamais été friand des garanties prolongées. J’ai une Leaf 2015 et je n’ai jamais eu de problème particulier. Même chose pour ma conjointe avec sa Leaf 2016. Une voiture électrique a moins de composantes mécaniques qu’une version à essence, donc moins de composantes à réparer et moins de pièces qui s’usent. Difficile de savoir si la nouvelle mouture de la Leaf sera aussi fiable que les anciennes versions. La batterie est déjà garantie 8 ans et le moteur 5 ans selon le guide de Nissan.
      Voici la garantie 2018 de Nissan :
      https://www.nissan.ca/content/dam/nissan/ca/owners/warranty/2825201-2018-nissan-leaf-french-wib.pdf
      Allez-vous récupérer votre $2600? Ce n’est pas impossible, mais personnellement j’en doute. Si les concessionnaires vendent encore ce genre de plan, c’est qu’ils ne perdent pas d’argent.
      Enfin, tout repose sur votre niveau de confort par rapport aux risques.

      J'aime

  4. Félicitation pour votre blog. j’aimerais avoir votre opinion sur mon choix que je doit faire bientôt! voila je magasine une Nissan Leaf SV 2018 que j’ai fait l’essais routier et très bien aimer, Sauf que j’ai fait l’essais aussi de la Nissan Leaf 2015 SL j’ai bien aimer également! hummm quoi faire ? voila mon bémol le prix entre les deux, et les nouveauté qui vont arriver d’ici deux ou trois ans et les amélioration aussi ect… pour le prix c’est la moitié prix entre les deux, 18k pour la 2015 SL très propre.. voila ma question !! moi je fait 36 KL par jour pour aller travailler allez retour dans le trafic sur la 116, vue que je voudrais attendre deux a trois année pour acheter une avec plus autonomie! serait-il avantageux d’acheter la leaf 2015 vue que je fait pas beaucoup de millage je fait environ 250 KL par semaine environ 15k par année…..
    je vais avoir toujours ma deuxième voiture juste cas l’achat de la nouvelle VE et je garderais la leaf 2015 par la suite..
    mais dépense en essence a 1.35$ le litres son 55$ par semaine en été et plus en hiver 75$ selon mais calcule je devrais économisé plus de 200$ par mois juste pour aller travailler si mais calcule son bon … pensez vous que la leaf dans trafic serais parfait ?
    Quand pensé vous !!!!
    Merci a vous de m’éclaircir vue que vous avez déjà une Nissan Leaf 2015

    Daniel

    J'aime

    1. Bonjour Daniel,

      Pour parcourir 36 km par jour, la Leaf 2015 est plus que satisfaisante, été comme hiver. De plus, je semble comprendre que vous allez conserver votre véhicule actuel également, ce qui veut dire que ce dernier pourrait vous dépanner lorsque vous désirez parcourir de très grandes distances, là où l’accessibilité aux bornes de recharge ou l’autonomie pourraient être un problème.

      Par conséquent, la Leaf 2015 pourrait très bien répondre à vos besoins en plus de vous faire épargner sur le prix d’achat ce qui n’est pas négligeable. Avec une Leaf, selon vos chiffres, vous pourriez économiser plus de $2000 d’essence par année, sans compter les changements d’huile.

      Il y aura encore beaucoup de nouveautés avec les véhicules électriques d’ici 4 ans (améliorations technologiques, baisse du coût des batteries, augmentation de l’offre, etc…), ce qui fait qu’il est préférable selon moi de choisir un VÉ (véhicule électrique) principalement en fonction de ses besoins actuels car le progrès sera toujours sans fin.

      En achetant une Leaf 2015 disons à $20,000, tout en ajoutant une économie de $8,000 d’essence en 4 ans, il vous en aura couté grossièrement $12,000 pour rouler électrique durant 4 ans sans compter la valeur de revente résiduelle du véhicule. La perte de valeur sur un véhicule neuf est toujours plus élevée que sur un véhicule usagé. Considérant les taxes, les frais d’intérêts pour le financement, et la dépréciation du véhicule, je crois que vous pourriez perdre plus que $12,000 en achetant une Leaf 2018 ou 2019.

      Vous faites allusion au trafic également, sachez que cela a peu d’impact sur l’autonomie d’un VÉ, car lorsque vous ne bougez pas, le moteur électrique ne consomme pas d’énergie contrairement au moteur à essence qui continu de fonctionner sans arrêt. Seul l’air climatisé ou le chauffage continueront de consommer de l’énergie, mais cela n’est pas la principale dépense d’énergie d’un VÉ, donc aucun problème. Si vous devez franchir régulièrement de longs bouchons de circulation, la e-Pedal de la Leaf 2018 pourrait toutefois être plus agréable pour la conduite.

      Personnellement, je parcours en moyenne 60 km par jour et ma Leaf 2015 fait très bien le travail, été comme hiver. Jusqu’à présent, j’ai croisé plusieurs propriétaires de Leaf qui affichaient plus de 120,000 km au compteur et ces derniers se disaient toujours très satisfaits de leur véhicule.

      A l’exception de l’autonomie, du système ProPILOT, de la e-Pedal et des changements au niveau du tableau de bord et de la carrosserie, la Leaf 2018 est très semblable à la 2015. Il est certain que la Leaf 2018 offre plus que la 2015, mais d’un point de vue monétaire, considérant vos besoins d’autonomie, je crois que la Leaf 2015 serait le meilleur choix et pourrait vous permettre d’économiser un $20,000 pour votre véhicule subséquent.

      Enfin, en ce qui me concerne, ayant conduit les 2 véhicules, nonobstant l’autonomie, je dois admettre que je préfère la 2015 pour la simplicité et l’efficacité de son tableau de bord et pour son look qui se démarque des autres produits Nissan. La 2018 n’a pas réussi à susciter le désir de moderniser ma 2015 pour la dernière mouture de Nissan.

      Bon magasinage.

      J'aime

  5. Merci pour votre réponse

    C’est vraiment apprécié avoir reçu votre commentaire très détaillés sur mes questionnement…

    Pour mais chiffre que je vous ais donner javait oublié de mentionné dans le 55$ par semaine pour aller travailler que j’avait inclus mon magasinage de 50KL par semaine de courte distance alors qui me donne 250KL par semaine + ou -, faut juste être réaliste sur les coûtes car l’hiver ça coûte plus cher d’essence surtout en temps très froid, d’après moi c’est la même chose pour la voiture électrique… (je possède une Alitma 2009 2.5S) qui est quand même très économique sur la grande route mais dans le trafic par-choc a par-choc a une vitesse moyenne est de 32kH hummm se n’ai plus économique a mon gout….

    je crois acheter la 2015 très bientôt

    avez vous les coûte sur un plein de charge avec Hydro selon moi Leaf 2015 24kw = a 2.5$ par charge ?

    Merci encore une fois continué votre bon travail

    Daniel

    J'aime

    1. En général, la Leaf 2015 donne accès seulement à 21 kWh sur sa plage de 24 kWh, donc à $0,09 du kWh, il vous en coûtera $1,89 par plein à la maison pour 135 km d’autonomie environ en été. Ceci est très approximatif, en fonction du style de conduite, de la température, etc.

      J'aime

      1. Re-Bonjour vépassion

        C’est pour vous dire que j’ai finalement acheter ma Nissan Leaf sv 2015 que je vais prendre possession ce vendredi, j’ai très hâte de roulez en VÉ !!

        Je vous redonne des nouvelle très bientôt avec mon expérience de conduite !!!!!

        A très bientôt

        Daniel

        J'aime

  6. Super article! Je veux me lancer dans l’achat d’une voiture électrique et votre blog m’en apprend beaucoup! Je désire m’acheter une VÉ usagée et dans votre liste de concessionnaires, j’ai trouvé que JN auto en avaient beaucoup. Par contre, je me demande pourquoi ils nous obligent à prendre leur garantie de 3 ans au coût variable selon la voiture qui tourne autour de 2500$. Merci

    J'aime

    1. Bonjour.
      Selon l’office de protection du consommateur, un commerçant ne peut obliger l’achat d’une garantie prolongée (https://www.opc.gouv.qc.ca/contact/consommateur/).

      Toutefois, selon le programme provincial « Rouler Électrique », pour donner droit à la subvention de $4000 sur les véhicules électriques usagés provenant de l’extérieur du Québec, un concessionnaire doit garantir le véhicule pendant 3 ans. (réf: http://www.vehiculeselectriques.gouv.qc.ca/particuliers/projet-pilote-occasion.asp). La politique permet l’achat d’une garantie prolongée au paragraphe 1 de la section véhicule d’occasion (réf: http://www.vehiculeselectriques.gouv.qc.ca/particuliers/faq.asp#new)

      Le vendeur pourrait simplement augmenter son prix de vente pour couvrir le risque. JN auto indique qu’une très grande proportion de cette prime pourra être remboursée après 3 ans si aucune réclamation. Dans le cas d’une BMW i3 il est inscrit « Cette garantie prolongé offre une option de remboursement
      de $2250 si vous n’avez pas eu de réclamation durant la période de couverture et moyennant un supplément de $400 + taxes. » A mon avis, cette approche offre la possibilité d’avoir un remboursement, ce qui ne serait pas le cas si le vendeur augmentait simplement le prix de vente du véhicule.

      J'aime

      1. Merci de votre réponse! J’ai fait mes devoirs et j’ai lu sur les différentes VÉ d’occasion offertes sur le marché. Mon choix se porte sur la Kia Soul 2016 et la Leaf 2016 qui sont toutes deux assez bien cotées. Par contre je me demande si elles conviennent bien à une famille composée de deux enfants et un gros chien.

        J'aime

      2. Bonjour,
        Personnellement, j’opterais pour la Nissan Leaf pour les raisons suivantes :
        1. Le véhicule est un peu plus gros et loge plus avec un plus gros coffre;
        2. L’autonomie de la Leaf 2016 SV et SL est de 172 km (la S est de 135 km) tandis que le Kia Soul est de 150 km;
        3. La Leaf possède la connectivité tandis que cette option n’est pas disponible au Canada pour la Soul;
        4. Le GPS de la Leaf est supérieur à celui de la Soul;
        5. Un traitement contre la rouille n’invalide pas la garantie de la Leaf, alors que cela affecte la garantie de la Soul;
        6. , Je trouve l’information fournie par le tableau de bord de la Leaf plus complet que celui de la Soul, à l’exception de l’estimateur d’autonomie (GOM) de la Soul qui est plus précis que celui de la Leaf;
        7. Nissan a plus d’expertise avec les VÉ que Kia, il s’est vendu beaucoup plus de Leaf que de Soul;

        J'aime

  7. Wahou! Merci pour votre générosité! Votre réponse m’a beaucoup éclairée sur des points auxquels je n’avais pas du tout pensé (que j’ignorais tout à fait!)!
    Continuez votre bon travail, je vais continuer à vous suivre, c’est certain!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s