L’hiver et les véhicules électriques – Partie 3 – Quelques conseils

Suite à mes deux articles précédents à propos de l’impact de l’hiver sur les VÉ et du pourquoi l’autonomie diminue en hiver, voici maintenant comment affronter des températures de -25°C en VÉ.

Au cours de cet article, je vais aborder différents sujets tels que :

  • Plusieurs conseils pratiques pour augmenter l’autonomie en hiver;
  • Que faire avec son VÉ lors d’absence prolongée;
  • L’entretien hivernal à prévoir;
  • Quelques accessoires utiles; et
  • Que considérer à l’achat d’un VÉ.

Conseils pratiques pour augmenter son autonomie en hiver

085 VEHiver Banc2

A la maison

1. Recharger le véhicule avant le départ

087 VEHiver BorneSachant qu’une batterie chaude offre plus d’autonomie qu’une batterie froide, lorsque la batterie est à son plus froid en hiver, ce sont les premiers km parcourus qui consomment le plus d’énergie et ce, jusqu’à ce que la batterie se réchauffe d’elle-même, pour atteindre sa température optimale, selon les conditions climatiques.

Puisque la recharge d’une batterie génère de la chaleur, en démarrant la recharge de la batterie avant le départ, cela permettra à la batterie de se réchauffer.  Vous pourrez éviter la perte d’énergie initiale et gagnerez de l’autonomie au départ.

2. Réchauffer l’habitacle avant de quitter

Activer le chauffage du véhicule avant de quitter permettra non seulement de réchauffer l’habitacle, dégivrer les fenêtres, activer les sièges et le volant chauffant (si équipé), mais également de faire circuler l’énergie dans la batterie, ce qui aidera à la réchauffer également.

Ci-contre, remarquez le pare-brise, à gauche avant le pré-chauffage et à droite après.087 VEHiver Preheat

Assurez-vous toutefois que votre véhicule est bien branché sur une borne de niveau 2 (240 volts) afin de pouvoir utiliser l’énergie de la borne, sans quoi vous diminuerez l’autonomie de la batterie.  À noter également que l’utilisation d’une borne niveau 1 (120 volts) sera insuffisante pour réchauffer l’habitacle et maintenir la charge de la batterie.  Vous perdrez alors de l’autonomie.

Passer d’une température de -22°C à 18°C, représente un écart de 40°C et exige initialement beaucoup d’énergie, alors que la demande est beaucoup moindre pour maintenir la température constante par la suite.  En profitant de l’énergie fournie par la borne au lieu de taxer la batterie, vous augmenterez votre autonomie.

L’activation de la climatisation à distance avec l’application cellulaire (si équipé) pourra s’avérer très pratique.

3. Programmer la recharge et la climatisation

087 VEHiver Minuterie

Pour simplifier les opérations aux deux points précédents, il est possible, sur un très grand nombre de VÉ, de programmer la recharge du véhicule ainsi que sa climatisation.

Ainsi, la recharge pourra débuter au milieu de la nuit tandis que la climatisation pourra se mettre en marche quelques temps avant le départ.

4. Se brancher à la maison ou ailleurs avec une borne niveau 1

087 VEHiver Bniv1Puisque le temps de recharge est très long avec ce type de borne (120 volts), son utilisation à la maison ou ailleurs pourrait s’avérer utile si votre véhicule nécessite seulement une faible recharge et qu’il vous est impossible de programmer la recharge à l’aide d’une borne de niveau 2.

La borne niveau 1 vous permettra de conserver un courant de recharge toute la nuit, ce qui ralentira le refroidissement de la batterie.  Bien que cela ne sera pas des plus significatifs, la charge de la batterie sera maintenue ou améliorée tandis que chaque km épargné pourra s’avérer utile selon les circonstances.

5. Brancher son VÉ lors des températures inférieures à -15°C

087 VEHiver plug2Lorsque les températures descendent sous la barre des -15°C et que la batterie devient suffisamment froide, le chauffe-batterie s’active automatiquement (selon le véhicule) et utilise une faible quantité d’énergie de la batterie.

Brancher son VÉ sur une prise 120 volts sera suffisant pour éviter la perte d’énergie et de quelques kilomètres en moins.

En ville

6. Profiter des stationnements intérieurs chauffés

087 VEHiver IndoorMême principe que le point no 1, un stationnement intérieur chauffé permettra de démarrer avec une batterie plus efficace.

Attention toutefois à votre indicateur d’autonomie, puisque celui-ci sera berné par la température ambiante du stationnement intérieur.  Au départ, il indiquera une autonomie correspondante à cette température.  Toutefois en roulant à des températures plus froides, il s’ajustera pour refléter une autonomie plus réaliste.

7. Se brancher au travail avec une borne niveau 1

087 VEHiver priseS’il vous est possible de vous brancher au travail à l’aide de votre borne portative niveau 1 (120 volts) vous pourrez non seulement augmenter votre autonomie de plusieurs km, mais conserver un minimum de chaleur à l’intérieur de la batterie, ce qui augmentera son autonomie.

Assurez-vous de vérifier avec votre employeur quel est l’ampérage permis sur le circuit et/ou si plusieurs appareils sont branchés sur le même circuit, le tout afin de ne pas surcharger ce dernier et faire sauter le disjoncteur.  Le problème se pose également si un autre VÉ se branche sur la même prise.

Par mesure de prudence, certains VÉ offrent la possibilité dans leurs menus de diminuer l’ampérage sollicité durant la recharge, ce qui diminuera le risque de surcharge sur le circuit électrique.

Profitez de l’occasion pour aviser votre employeur qu’il peut obtenir une subvention pour l’installation de bornes de recharge au travail (cliquer sur ce lien pour plus d’infos au Québec).

8. Se garer face au soleil

087 VEHiver SoleilProfiter de l’ensoleillement pour réchauffer son habitacle est une manière très économique et écologique de réduire sa consommation d’énergie.

À noter que ce truc est efficace seulement si vous récupérez votre véhicule avant le couché du soleil, sinon l’habitacle se refroidira à nouveau et une mince couche de givre pourrait se former avec la condensation à l’intérieur du pare-brise.

9. Adopter l’éco-conduite

087 VEHiver Eco TreeMême si un VÉ peut récupérer l’énergie au freinage, l’énergie nécessaire pour accélérer un VÉ sur une certaine distance ne pourra jamais être récupérée à 100% au freinage.  Peu importe le système, il y aura toujours une perte d’énergie en raison de différents facteurs.

Prévoyez alors vos freinages et adoptez une éco-conduite.  Accélérer plus rapidement pour devoir freiner plus rapidement à un feu de circulation, ne fera que gaspiller de l’énergie.

De plus, en freinant sur une plus longue distance, vous augmentez la possibilité de récupérer l’énergie avec le système de régénération du VÉ au lieu de la dissiper en chaleur avec l’usage agressif des plaquettes de frein.  A cet égard, plusieurs VÉ sont munis de système d’information qui vous permettent de maximiser la récupération d’énergie.

En route

10. Chauffage maximal lors des recharges rapides

Lors d’un arrêt à une borne rapide (niv3) ou BRCC, profitez du temps de recharge pour réchauffer votre habitacle en utilisant l’énergie de la BRCC.

087 VEHiver Max Heat

Personnellement je règle la température au maximum durant la recharge ce qui me permet de rouler ensuite sur une certaine distance sans utiliser mon système de chauffage, ou à la limite de conserver une ventilation minimale, simplement pour éviter la buée dans les fenêtres.

11. Tirer profit des sièges et volant chauffants

087 VEHiver SeatsLes sièges et volant chauffants aident à demeurer confortable dans l’habitacle et nécessitent peu d’énergie comparativement au système de chauffage du véhicule.  Plus précisément, les sièges et volant chauffants utilisent l’énergie de la batterie 12 volts alors que le système de chauffage utilise la batterie 400 volts.

Par conséquent, favoriser l’utilisation des sièges et volant chauffants permet d’économiser de l’énergie et d’améliorer l’autonomie du véhicule.

12. Diminuer la température de l’habitacle

087 VEHiver reduire

Considérant que nous sommes généralement habillés pour sortir à l’extérieur, il n’est pas nécessaire de maintenir une température aussi élevée dans l’habitacle qu’à la maison, mais juste assez pour maintenir un habitacle confortable et exempt de buée dans les fenêtres.  Une température oscillant de 18° à 20°C sera généralement suffisante.

13. Maintenir ses pneus bien gonflés

087 VEHiver PneusTout comme pour les véhicules à essence, un pneu sous-gonflé nécessite plus d’énergie pour se mouvoir.  Surveiller la pression des pneus, plus particulièrement lors des variations importantes de température, vous permettra d’économiser de l’énergie.

14. Réduire sa vitesse

087 VEHiver 100kmPlus un véhicule se déplace rapidement, plus il doit faire face à de la résistance en raison de l’air qui s’impose et crée une pression sur lui.  Si certains véhicules sont plus aérodynamiques que d’autres, tous ont intérêt à réduire leur vitesse pour économiser de l’énergie.

Réduire sa vitesse en hiver vous permettra non seulement d’économiser de l’énergie, mais d’adopter une conduite plus sécuritaire sur une chaussée parfois plus imprévisible et dangereuse.

Autre solution, si vous craignez manquer d’autonomie lors d’un déplacement, éviter l’autoroute et emprunter une route secondaire afin de pouvoir diminuer sa vitesse, si le détour n’est pas trop considérable.  Une pratique que j’ai souvent utilisé en dernier recours.

Autres considérations

15. Choisir un véhicule avec une thermopompe

087 VEHiver ThermoLors de l’achat de votre VÉ, choisissez un modèle muni d’une thermopompe pour sa climatisation/chauffage.  Tout comme les modèles utilisés dans nos maisons, une thermopompe nécessitera moins d’énergie qu’un VÉ équipé uniquement d’un chauffage résistif (tel un séchoir à cheveux).  Attention, certains modèles de VÉ vendus aux É.-U. ne sont pas munis de thermopompe, alors qu’ils le sont au Canada.

Absence prolongée

085 VEHiver Enterre

Tel que mentionné dans mon article précédent, une batterie au lithium pourrait s’endommager ou cesser de fonctionner si la température descend à moins de -17°C (peut différer selon le véhicule).  Par conséquent, tous les VÉ vendus au Canada sont équipés de chauffe-batterie autonome permettant de conserver la batterie à une température supérieure à -15°C (approximativement).

Mais il faut savoir également qu’en plus du chauffe-batterie, certains VÉ consomment davantage d’énergie pour alimenter leurs différents systèmes électroniques et de communication, c’est le cas entre autres des véhicules Tesla qui peuvent perdre plusieurs km d’autonomie à chaque jour, qu’il fasse froid ou non.

Par conséquent, si vous devez vous absenter pour une très longue période en hiver, alors que votre véhicule est à l’extérieur, vérifiez votre manuel du propriétaire.  En général, il est préférable de laisser le VÉ branché pour éviter de retrouver une batterie totalement déchargée à votre retour.  Je parle ici de plusieurs semaines jusqu’à plusieurs mois d’absence.

Idéalement, si le véhicule le permet, diminuez le pourcentage du niveau de charge requis, (moins de 80% mais plus de 50% serait une plage de valeur réaliste) et laissez-le branché, le véhicule va gérer le reste tout seul.

Personnellement, lorsque je m’absente pour une longue période en hiver, malgré que je ne puisse régler le niveau de charge maximal de la batterie, je laisse ma Leaf branchée à l’extérieur et je n’ai eu aucun problème à ce jour.

Entretien hivernal

1. Batterie 12 volts

087 VEHiver 12VBien qu’un VÉ ne requiert que très peu d’entretien, plusieurs oublient de vérifier l’état de la batterie 12 volts.  C’est cette dernière qui alimente l’instrumentation de bord et le bouton de démarrage du véhicule.  Même si votre batterie 400 volts au lithium se porte bien, sans cette 12 volts, le véhicule ne pourra démarrer.

Bien entendu dans un VÉ, la batterie 12 volts est beaucoup moins sollicitée au démarrage, puisqu’elle n’a pas besoin de faire démarrer un gros moteur figé dans une huile épaissie par le froid.  Le risque de ne pas démarrer par temps froid se voit alors réduit avec un VÉ.

2. Lave-glace

087 VEHiver LaveConsidérant que le compartiment moteur d’un VÉ dégage très peu de chaleur, il est important de s’assurer que le liquide lave-glace soit certifié -40°C afin d’éviter que les conduits de lave-glace gèlent en hiver.

3. Libérer les ailes de roue

Comme n’importe quel autre véhicule, l’accumulation de neige dans les ailes peut occasionner une friction sur le pneu qui viendra réduire son autonomie.  Par conséquent, il est préférable de dégager les roues.

087 VEHiver DegageSur la photo à gauche l’aile avant droite engorgée de neige, tandis qu’elle est dégagée sur la photo de droite.

Personnellement, j’utilise une pelle de jardin à long manche (photo ci-contre).  Toutefois la délicatesse s’impose.  Attention de ne pas toucher la carrosserie, ou de défoncer la fausse aile.  Évitez également d’attendre que la neige durcisse, puisqu’il sera beaucoup plus difficile de la retirer.

087 VEHiver pelle

4. Dégager les détecteurs/radars

087 VEHiver sensorSi votre véhicule est muni d’un système d’aide à la conduite, l’accumulation de neige devant le capteur pourrait nuire ou empêcher le bon fonctionnement du système.  À nettoyer également.

Accessoires hivernaux

Housse ou capuche

Disponible en formats variés, la housse ou capuche de port de recharge constitue un accessoire très pratique en hiver, pour conserver le port de recharge au sec lors d’averse de neige ou de verglas.

Il en existe différents formats, certaines sont magnétiques (à éviter si votre carrosserie est en aluminium), d’autres sont attachées au câble ou insérées dans la porte du port de recharge.

085 VEHiver capuche

Pinceau

087 VEHiver pinceauPour éliminer les accumulations de neige dans le port de recharge, lorsque je n’ai pas installé de housse, j’utilise un simple pinceau.  Les poils doux risquent moins d’endommager quoi que ce soit, comparativement à un balai à neige.

Dans la mesure du possible, garder le port de recharge exempt de neige pour empêcher qu’elle se transforme en glace lorsque la porte est exposée au soleil.

Soyez très délicat avec les connecteurs, personnellement, je déneige le port de recharge avant de retirer le pistolet ou d’ouvrir le capuchon afin d’éviter que le neige s’insert à l’intérieur des connecteurs.  S’il y en a, je préfère souffler pour la faire sortir que je jouer à l’intérieur avec mon pinceau.

Démonte pneu à vélo087 VEHiver Tool

Arriver à une borne de recharge en route et de ne pas pouvoir ouvrir la porte pour brancher le véhicule peut être assez embêtant.

Lors de circonstances météorologiques particulières où la porte du port de recharge est gelée ou figée dans le verglas, pour me dépanner j’utilise un démonte pneu à vélo en plastique, que je conserve toujours dans mon véhicule, pour « forcer délicatement » l’ouverture de la porte, après avoir cogné doucement sur celle-ci avec ma main.

Dans les conditions extrêmes, l’utilisation d’un séchoir à cheveux sera de mise, ce qui m’est arrivée seulement 2 fois en 5 ans.

Essuie-glaces d’hiver

087 VEHiver WiperPour améliorer l’efficacité des essuie-glaces en hiver, je les remplace par une version hivernale plus souple.

Pour éviter d’utiliser trop d’énergie pour déglacer le pare-brise, prendre l’habitude de dégager les accumulations de glace et de neige à la base des essuie-glaces tout en vérifiant leur souplesse augmentera l’efficacité de ceux-ci.

Les caméras de recul

087 VEHiver BouteilPour conserver la caméra de recul propre, j’utilise une simple bouteille d’eau avec pulvérisateur.

Avec les accumulations de sable, sel et calcium de nos routes, l’utilisation du pulvérisateur est rapide, efficace et évite d’endommager la lentille, comparativement à l’utilisation d’un linge sec qui pourrait égratigner la lentille.

Choix d’un VÉ

Lors de l’achat d’un VÉ, il est important de prévoir ses besoins en fonction de la saison hivernale et de choisir le véhicule qui offrira l’autonomie nécessaire pour effectuer vos déplacements quotidiens.

Pour faire face aux plus grands froids au Québec, prévoyez l’acquisition d’un véhicule disposant du double de l’autonomie quotidienne nécessaire.  A considérer également qu’au fil des ans, la batterie perdra quelques pourcentages dû à son utilisation.  Donc se donner une marge de jeux de 5 à 20% serait prudent.

Par exemple, au Québec, si vos déplacements quotidiens totalisent 80 km et que vous appliquez une perte de 50% durant les périodes de très grands froids, un véhicule disposant de plus de 160 km d’autonomie pourra suffire à la tâche.  Vous désirez conserver votre véhicule longtemps, un véhicule à 190 km d’autonomie ou plus serait un choix plus prudent.

D’autres idées?

Enfin, si vous connaissez d’autres moyens d’améliorer l’autonomie ou l’efficacité des VÉ en hiver, n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires ci-contre.

Ma Leaf équipée d’une housse Eco-Solaris (photo prise de nuit avec flash lors d’une averse de neige).085 VEHiver Tempete

 

Sources :

VÉ EN HIVER

Vidéo : The Polar Vortex and Electric Cars (en anglais)

BORNE DE RECHARGE

https://vehiculeselectriques.gouv.qc.ca/rabais/travail/programme-remboursement-borne-recharge-travail.asp

HOUSSE OU CAPUCHE DE PORT DE RECHARGE

https://boutique.roulezelectrique.com/collections/4-outils-pour-electromobilistes-et-objets-promos

https://alexindustries.ca/eco-dome/

https://macapuche.com/macapuche

 

4 commentaires sur « L’hiver et les véhicules électriques – Partie 3 – Quelques conseils »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s