785,550 km, Sparkie roule encore – Partie 1

En novembre dernier, j’ai pu conduire Sparkie, la célèbre Chevrolet Volt 2012 qui affichait à ce moment 785,488 km (488,079 mi).

VE Simon André en est maintenant l’heureux propriétaire et la rend disponible à titre de véhicule de courtoisie ou pour effectuer des livraisons. Aux dires du propriétaire Guillaume André, l’objectif est d’amener le véhicule à 1,000,000 km (621,371 mi) et je suis convaincu qu’il va réussir. Pour ma part, j’y ai ajouté 62 km (38.5 mi), presque totalement en mode électrique et j’ai vraiment été impressionné par l’état du véhicule et sa conduite.

Pour ceux qui seraient tentés de critiquer la Volt en raison qu’elle utilise de l’essence, il faut être conscient que pour plusieurs, la Volt fut le véhicule qui a servi de tremplin vers le monde des VÉ.

Au Québec, en date du 30 sept 2020, on comptait 11,937 Chevrolet Volt immatriculées ou 14% de la totalité des VÉ immatriculés. La Volt occupe depuis longtemps, la première position des véhicules électriques immatriculés au Québec, mais graduellement, elle se fait rattraper par la Tesla Model 3 qui comptait pour 12% du total ou 10,039 unité en sept 2020. Au total, 85,564 VÉ étaient immatriculés au Québec à ce moment.

Sparkie

Son origine

Sparkie est le nom qui fut donné à la Chevrolet Volt 2012, achetée le 28 mars 2012 par M.Erick.Belmer, un employé de GM résidant à Bellville Ohio (É.-U.).

M. Erick Belmer avec sa Chevrolet Volt. Crédit photo : Erick Belmer

Ce dernier parcourait plus de 175 km (109 mi) par jour uniquement pour se rendre à son travail (donc 350 km/jr, aller-retour). La batterie de Sparkie était rechargée quotidiennement à la maison et au travail.

Selon M. Belmer, Sparkie s’est avérée très fiable.

En terme d’entretien, il a effectué un changement d’huile à tous les 48,280 à 61,155 km (30,000 à 38,000 mi) avec une huile synthétique, un changement de filtre à air à tous les 160,934 km (100,000 mi), une rotation des pneus à tous les 16,093 km (10,000 mi) et très peu de réparations. Il a changé 2 fois le liquide à transmission. M. Belmer mentionne que durant toute la vie utile de Sparkie, elle n’a jamais perdu une seule goutte d’huile.

Étonnamment, M. Belmer n’était pas du genre à bichonner sa voiture, durant sa possession, il dit l’avoir lavé environ une dizaine de fois et sa devise était : « Drive it like you stole it! » (conduisez-là comme si vous l’aviez volé!), car il aime la conduite sportive.

M. Belmer qui a roulé dans diverses conditions météorologique souligne que le système de contrôle de trajectoire (stability control system) de la Volt est nettement supérieur à celui des véhicules à essence qu’il a conduit. Le système est plus efficace et corrige instantanément la trajectoire.

Sur la photo, à gauche Sparkie, à droite la Volt de son épouse.

Très satisfait du véhicule, il en acheta un deuxième pour son épouse. Sa soeur s’en acheta une également. Après 752,912 km (467,838 mi) pour Sparkie, 209,214 km (130,000 mi) pour la Volt de son épouse et 64,374 km (40,000 mi) pour la Volt de sa soeur, Sparkie demeure aussi agréable à conduire que les deux autres Volt. Seul un peu d’usure sur le levier de vitesse et la gaine de volant trahissent l’âge de Sparkie.

Les performances

En 2016, après avoir parcouru plus de 482,803 km (300,000 mi), Sparkie possédait toujours ses freins d’origine qui étaient encore bons à 87%.

M. Belmer a témoigné des performances suivantes pour parcourir son trajet quotidien :

Il obtint une consommation d’essence de 2.6 l/100 km (90 mpg) en été et de 4.7 L/100 km (50 mpg) en hiver. Sa meilleure performance fut de 2.1 L/100 km (112 mpg).

Son autonomie électrique en été fut de 80 km (50 mi) en ville et 64 km (40 mi) sur route, ce qui est supérieur aux valeurs annoncées par GM. En hiver c’est 42 km (26 mi) en ville et 29 km (18 mi) sur route.

Sur un trajet typique pour se rendre au travail en avril 2016, il obtint les résultats suivants :

  • Température de 16oC (61oF);
  • Distance totale = 225 km (139.8 mi);
  • 90.1 km (56.1 mi) en mode électrique;
  • 134.7 km (83.7 mi) en mode essence;
  • 15.8 kWh d’électricité consommée;
  • 8.8 L (2.31 gal) d’essence consommée;
  • Consommation moyenne d’essence = 3.9 L/100 km (60.7 mpg).

Avec un autre trajet pour se rendre au travail, M. Belmer a obtenu les résultats suivants :

  • Température 12.8oC (55oF);
  • Distance totale = 211.1 km (131.2 mi);
  • 111.4 km (69.2 mi) en mode électrique;
  • 99.8 km (62 mi) en mode essence;
  • 19.6 kWh d’électricité consommée;
  • 5.9 L (1.55 gal) d’essence consommée;
  • Consommation moyenne d’essence = 2.8 L/100 km (84.9 mpg).
Les problèmes

Tout a basculé le 23 novembre 2016, à 579,960 km (358,000 mi), lorsque Sparkie a eu un accident.

Elle a percuté une roue de semi-remorque sur l’autoroute à 100 km/h (62 mph), ce qui a endommagé le fascia avant et ses 3 radiateurs (circuit de refroidissement de la batterie, du moteur thermique et de l’électronique de puissance).

M. Belmer croit que d’autres composantes furent endommagées, mais non réparées.

Cet accident a occasionné $7,000 de dommages majoritairement couvert par son assureur.

Toutefois, suite à cet accident, ce fut le commencement des problèmes pour les années à venir.

Sparkie après réparation

Un mois après l’accident, la cage de roulement principal (main bearing cage) s’est brisée, nécessitant une réparation de $1,400. Le silencieux a été remplacé également.

Ensuite, l’ordinateur sous le siège du passager qui sert à communiquer avec la batterie haut voltage a cessé de fonctionner. Coût de la réparation $400 plus un remorquage.

Puis, selon le concessionnaire, le port de recharge devait être remplacé. Coût de la réparation $800.

Malheureusement, cela ne règle pas le problème et le concessionnaire remplace le chargeur interne qui est supposément grillé. Coût de la réparation $1,900.

La voiture fonctionne ensuite durant 2 mois et il devient nécessaire de remplacer la sonde du niveau de liquide de refroidissement. 30 jours plus tard, le véhicule ne se recharge plus et il y a une perte de liquide de refroidissement que le concessionnaire ne peut identifier.

Autres irritants, la poignée de la porte avant ne débarre plus la voiture et l’avertisseur du port de ceinture de sécurité ne fonctionne plus.

À un autre moment, le concessionnaire lui indique qu’il doit remplacer 3 modules informatiques pour un coût total de $8,400. M. Belmer consulte ses collègues sur Facebook qui lui recommandent de changer ses roulements de roue (wheel bearing). Le concessionnaire précise que cela ne réglera pas le problème, malgré tout M. Belmer exige le remplacement des ces roulements de roue et le problème est réglé pour $400, une économie de $8,000.

Au total, ce sont 10 roulements de roue avant et 2 à l’arrière que M. Belmer fera remplacer durant l’existence de Sparkie.

Puis Sparkie passe 34 jours au garage pour tenter d’identifier sans succès d’où provient la fuite de liquide de refroidissement. Pour maintenir son véhicule, M. Belmer doit ajouter 3.8 L (1 gallon) de liquide de refroidissement par semaine.

Il adopte un autre concessionnaire pour effectuer ses réparations, sans plus de succès.

M. Belmer et Sparkie

M. Belmer ne cesse de répéter que la Volt est un excellent véhicule et une merveille d’ingénierie, mais les concessionnaires dans sa région rurale ne connaissent pas les véhicules électriques.

Il demeure convaincu que la Volt est un véhicule fiable et que Sparkie aurait certainement pu attendre la barre des 500,000 mi (804,672 km), n’eut été de son accident.

Disposant d’un autre véhicule, il stationne Sparkie jusqu’au printemps.

En février 2019, M. Belmer indiquait avoir dépensé près de $7,000 en réparations au cours des derniers 18 mois et ne souhaitait plus injecter d’argent dans le véhicule. M. Belmer utilise alors sa Volt comme véhicule à essence uniquement à l’aide du monde « montagne ».

La fin et le renouveau

Mai 2019, à 768,662 km (477,624 mi), Sparkie rend l’âme.

L’affichage de l’écran lors de la pane.

Le dernier incident s’est produit en roulant sur l’autoroute. La jauge d’essence tomba subitement à zéro et le moteur à essence cessa de fonctionner. En utilisant son application cellulaire, il efface les codes d’erreur de Sparkie et constate que le véhicule peut fonctionner seulement en mode 100% électrique durant 10 secondes pour s’éteindre à nouveau.

En appuyant le doigt sur le bouton d’effacement des codes d’erreur à tous les 10 secondes, cellulaire à la main, il réussi à parcourir 12.9 km (8 mi) pour se rendre en zone sécuritaire, hors de l’autoroute.

M. Belmer aurait aimé pouvoir faire réparer Sparkie, mais le concessionnaire lui annonce qu’il faut remplacer la batterie, ce qui coûterait plus cher que la valeur du véhicule. Ne voulant pas investir une somme d’argent aussi importante, M. Belmer se résigne à mettre Sparkie en vente.

Erick Belmer lors de ses derniers moments avec Sparkie

De l’aveu de M. Belmer, Sparkie fut le meilleur et le plus fiable des véhicules qu’il ait pu posséder.

Après avoir été approché par VÉ Simon André, M. Belmer fut ravis à l’idée de vendre Sparkie à quelqu’un qui pourrait lui donner une seconde vie.

Guillaume André, propriétaire de VÉ Simon André avec Sparkie

Finalement, Sparkie arrive chez VÉ Simon André à 768,663 km (477,625 mi) au compteur en juin 2019.

Suite au diagnostic effectué par l’équipe de VÉ Simon André, il appert que c’est plutôt le moteur électrique du générateur qui est à remplacer, soit une réparation d’environ 2,500$.

L’analyse de la dégradation de la batterie révèle qu’elle dispose encore de 13.7 kWh, donc une dégradation d’à peine 16.5% comparativement aux 16.4 kWh d’origine et ce après avoir parcouru 768,663 km.

Quelques STATISTIQUES

Selon les statistiques compilées sur le site Voltstats.net (un site qui fermera le 24 avril 2021) et obtenues par l’entremise du système de télémétrie d’OnStar, voici les dernières informations qui furent saisies le 17 mai 2019 :

Durant son terme de propriété du véhicule, M. Belmer a parcouru un total de 768,662 km (477,625 mi) dont 267,005 km (165,909 mi) en mode électrique.
Sur le graphique ci-haut, nous pouvons observer la proportion des milles cumulatifs parcourus de 2012 à 2019 en mode électrique (en vert) vs ceux en mode essence (en bleu). La moyenne fut de 34.7% en mode électrique et 65.3% en mode essence.
Ci-haut, le pourcentage de la distance mensuelle parcourue en mode électrique, pour chaque année. Sans surprise, nous pouvons constater que les mois d’hiver (Jan, Fév, Mars) sont les moins performants en mode électrique.

Concernant les valeurs cachées par la légende pour les mois de janvier, elles étaient comme suit :

  • 2013 = 29.1%;
  • 2014 = 23.5%;
  • 2015 = 20.6%;
  • 2016 = 25.3%;
  • 2017 = 31%;
  • 2018 = 34.1%.

Ne manquez pas la suite de Sparkie la Chevrolet Volt lors de mon prochain article

Jean Forget


REmerciements

Merci à Véhicules électriques Simon André qui à rendu possible la réalisation de cet article.

Pour ceux qui aimeraient s’initier au VÉ mais qui ne sont pas prêts à délaisser complètement l’essence, sachez que VÉ Simon André dispose encore d’un inventaire de Volt usagées que vous pouvez consulter en cliquant sur ce lien.

7050 boul. Jean XXIII, Trois-Rivières QC G9A 5C9

(819) 373-1070 https://ve.simonandre.ca/


Sources :

INTRODUCTION

https://www.aveq.ca/actualiteacutes/category/statistiques

https://media.gm.com/content/dam/Media/microsites/product/Volt_2016/doc/VOLT_BATTERY.pdf

SPARKIE

https://roulezelectrique.com/une-premiere-volt-va-bientot-atteindre-160-000kms-parcourus/

https://www.gm-volt.com/threads/erick-belmer-and-sparkie-the-volt-did-their-100-000th-ev-mile-yesterday.337855/

https://www.occasionenor.com/fr/conseils-utiles/787/Une-Chevrolet-Volt-atteint-un-kilometrage-record

https://roulezelectrique.com/sparkie-la-premiere-volt-a-atteindre-200-000-milles-320-000-km/

https://insideevs.com/news/324403/exclusive-worlds-first-chevy-volt-to-200000-miles/

https://roulezelectrique.com/sparkie-les-kilometres-saccumulent/

https://www.greencarreports.com/news/1099112_2012-chevrolet-volt-racks-up-250000-miles-one-third-electric-rest-at-39-mpg?fbfanpage

https://roulezelectrique.com/la-volt-2012-sparkie-480-000km-parcourus/

https://roulezelectrique.com/la-volt-sparkie-600-000km-parcourus/

https://youtu.be/5gySr0NsnrE

https://youtu.be/fGRhLlrTPcg

https://youtu.be/56zhfg05IEw

https://youtu.be/d-pX1-wyRhE

https://youtu.be/dBsNmMWcuZE

https://www.gm-volt.com/threads/the-end-of-a-legend-sparkie-sold-died-at-477-000-miles.330519/

https://youtu.be/ZQ629JuzjCA

https://youtu.be/IyZGnTskiSE

https://www.youtube.com/watch?v=IyZGnTskiSE

https://www.voltstats.net/Stats/Details/1579

https://www.facebook.com/ve.simonandre/videos/sparkie-est-maintenant-chez-nous-768-663km-la-volt-avec-le-plus-de-kilom%C3%A9trage-a/390762595120435/

3 Commentaires

  • Quelle merveilleuse initiative de Simon André. Ça permet de poursuivre l’odyssée de ce véhicule mythique dont l’une des épreuves a été le nombre de diagnostiques inconséquents des concessionnaires. ( manifestement, l’accident n’a pas aidé non plus) C’est l’un des problèmes d’aujourd’hui, les nouvelles technologies (automobiles, télécoms ou autres) sortent tellement vite que les techniciens n’ont même pas le temps de les absorber. Heureusement, il y a Simon André qui prends ça comme un défi à relever. J’espère qu’on aura un suivi de temps à autres et, peut-être, une mise-à jour publiée sur un site américain comme GM-Volt.com ou Green Car Reports.
    PS: Que 2 garages ne trouvent pas la cause de la fuite de refroidissant en dit long sur leur compétence. Un moteur thermique qui a autant d’heures accumulées et qui consomme ce liquide sans que ça coule par terre, c’est manifestement que le liquide passe dans la chambre à combustion. D’autant que les moteurs 4 cylindres de GM ne sont pas des moteurs qui ont la réputation d’accumuler 300,000 km sans remplacer le joint de culasse.
    Note1 : M.Behmer a dû se battre avec la cie d’assurances après l’accident. Elle ne voulait pas payer pour la réparer car, selon elle, le véhicule n’avait pas assez de valeur pour justifier l’investissement. M.Behmer a fait valoir la grande durabilité d’un VÉ pour gagner son point et éviter d’envoyer Sparkie à la casse.
    Note2 :Avis aux propriétaires de Chevy Volt. Si vous devez remplacer un roulement de roue, assurez-vous de les remplacer par des roulements garantis à vie. C’est un des points faibles des véhicules d’aujourd’hui. La course à l’allègement des autos des dernières années a mené au rapetissement des roulements mais aussi à leur fragilité. C’est ce que M.Behmer a fait et ça s’est avéré une bonne idée il n’a payé qu’une fois par roue.

    J’aime

  • Este vehiculo fue muy avanzado a su tiempo , y lo sigue siendo,todavia no han conseguido mejorar este coche,

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s