Hyundai Ioniq électrique vs Nissan Leaf

Pour compléter cette série d’articles sur la Ioniq électrique 2020, voici maintenant un comparatif avec sa plus proche rivale, la Nissan Leaf.

Pour les besoins de cet article, les donnés comparatives de la Nissan Leaf proviennent de l’année modèle 2020 tandis que les photos et statistiques de recharges proviennent de l’année modèle 2019 qui est pratiquement identique à celle de 2020.

Présentation des véhiculeS

Les caractéristiques

Pour l’année 2020, Hyundai offre 2 versions de sa Ioniq électrique (Preferred et Ultimate), tandis que Nissan offre 4 versions de sa Leaf (SV, S+, SV+ et SL+). Voici un sommaire comparatif des 2 véhicules et leurs différentes versions.

Selon le tableau ci-haut, seule la Nissan Leaf SV pourrait se comparer avec la Hyundai Ioniq électrique en raison de la capacité équivalente des batteries.

À prime abord, la Ioniq électrique surpasse la Nissan Leaf SV en offrant 34 km d’autonomie supplémentaire, qui résulte principalement d’une consommation d’énergie moindre. Son poids est également moindre et elle se vend à moindre prix.

L’efficacité énergétique de la Ioniq est vraiment impressionnante, avec ses 15.8 kWh/100 km comparativement au 18.9 kWh/100 km pour la Leaf. Sur le terrain j’ai régulièrement obtenu des lectures de 7 et 8 km/kWh avec la Ioniq alors que j’ai obtenu des 5 et 6 km/kWh dans les mêmes circonstances avec la Leaf.

En comparant la version haut de gamme de la Hyundai Ioniq électrique à la Nissan Leaf SV, pour $470 de moins on obtient entre autres les avantages suivants avec la Ioniq électrique Ultimate :

Ioniq électrique UltimateLeaf SV
SiègesCuirTissu
Mémorisation des réglagesOuiNon
Écran multimédia10.25″8″
Toit ouvrantOuiNon
Chargeur cellulaire par inductionOuiNon
Bouche de ventilation arrièreOuiNon
Lumière d’accueil aux portièresOuiNon
Accoudoir central à l’arrièreOuiNon
Garantie5 ans 100,000 km3 ans 60,000 km
L’extérieur
Les dimensions
Mesures en cm (pouces)Ioniq électriqueNissan Leaf
Longueur447 (176)448 (176.4)
Largeur182 (71.7)179 (70.5)
Hauteur147.5 (58)156 (61.6)
Empattement270 (106.3)270 (106.3)
Dégagement au sol15 (5.9)15 (5.9)
Sur les 3 photos ci-haut, à gauche la Ioniq électrique Ultimate 2020 et à droite la Nissan Leaf SV 2019

Concernant l’extérieur, ma préférence porte sur la Leaf pour sa fenestration légèrement plus abondante, la présence d’un essuie-glace arrière et son look plus distinctif et plus près d’un VUS (à titre comparatif, en terme de hauteur, la Leaf fait 156.5 cm tandis que le Hyundai Kona fait 157 cm).

L’intérieur
Ci-haut, l’intérieur de la Ioniq électrique Ultimate 2020
Ci-haut, l’intérieur de la Nissan Leaf SV 2019

Au niveau de l’habitacle, je préfère les sièges en tissu et les boutons physiques de la Leaf. Par contre, je préfère l’affichage plus grand et plus haut de la Ioniq électrique, son toit ouvrant, son chargeur par induction et la mémorisation des réglages. Les espaces de rangements à l’intérieur de la Ioniq surpassent de beaucoup ceux de la Leaf.

Le tableau de bord
Ci-haut, l’affichage de la Ioniq électrique
Ci-haut, l’affichage de la Leaf 2019

Pour ce qui est de l’affichage derrière le volant, on retrouve presque la même information, disposée différemment sur les deux affichages. J’ai préféré toutefois celui de la Leaf en raison de l’affichage en permanence du pourcentage de batterie.

Le volume intérieur
MesuresIoniq électriqueNissan Leaf
Dégagement à la tête
Avant (Ioniq sans toit ouvrant)
99.4 cm (39.1″)104.5 cm (41.1″)
Dégagement à la tête
Arrière
95.0 cm (37.4″)94.6 cm (37.3″)
Dégagement aux jambes
Avant
107.3 cm (42.2″)107 cm (42.1″)
Dégagement aux jambes
Arrière
90.6 cm (35.7″)85.1 cm (33.5″)
Volume
Habitacle
2 724 L (95.3 pi3)3 284 L (116 pi3)
Espace chargement
Sièges relevés
650 L (22.8 pi3)668 L (23.6 pi3)
Espace de chargement
Sièges abaissés
N/D850 L (30 pi3)
Capacité du coffre

Sans abaisser les sièges, voici la quantité de valises que j’ai pu ranger dans le coffre de chacune des voitures :

Dans la Ioniq électrique
Dans la Leaf SV
Sur ces photos, la lunette arrière de la Ioniq semble plus grande, mais c’est seulement en raison de la plus grande inclinaison du coffre. Par conséquent, elle n’offre pas une meilleure visibilité, au contraire.
Dans la Ioniq, je n’ai pu ranger cette valise qui mesurait 64 x 46 x 30 cm (25″ x 18″ x 12″) tandis que j’ai rangé uniquement la borne de recharge respective à chaque véhicule

Par conséquent, malgré que la Leaf n’offre pas un plancher plat, il est possible d’y ranger plus de bagages. Toutefois, pour y dissimuler de menus articles, la Ioniq offre un très petit sous-coffre, ce que la Leaf n’offre pas.

Les recharges

Les ports de recharge

En ce qui concerne les ports de recharge, la Nissan Leaf se démarque considérablement pour sa qualité par rapport à tous les VÉ de Kia et Hyundai. La Leaf dispose d’une porte en métal à double parois montée sur 2 pentures en métal. Du côté de la Ioniq électrique, tout est en plastique. Dans la Leaf, les prises sont protégées par des trappes, montées sur des pentures, beaucoup plus pratiques que les petits bouchons de la Ioniq électrique ou des autres VÉ coréens.

Ci-haut, à gauche le port de la Ioniq électrique et à droite celui de la Nissan Leaf

Le port de la Leaf est située à l’avant du véhicule, ce qui est généralement plus pratique que celui de la Ioniq qui est situé sur le côté arrière gauche du véhicule.

Seul bémol pour les recharges de la Leaf, elle est munie d’un port CHAdeMO moins performant et moins répandu en Amérique que la CCS Combo de la Ioniq électrique.

La recharge rapide

Suite à l’analyse des performances de recharge de la Ioniq électrique dans mon dernier article, voici le même type de graphique en comparaison avec la Nissan Leaf.

Sur le graphique ci-haut, malgré un point de départ et une température très proche, on peut remarquer que la recharge pour la Leaf progresse plus rapidement. Pour passer de 12% à 80% avec la Leaf SV 2019, à une température de 9oC, 37 minutes furent nécessaires. Avec la Ioniq, pour passer de 11% à 80%, à une température de 8oC, 46 minutes furent requises, soit 9 min ou 24% de temps en plus.

Pour mieux illustrer la puissance fournie par la BRCC de 50 kW à la voiture, voici un autre graphique représentant la puissance de recharge en fonction du pourcentage de charge de la batterie.

Sur ce graphique nous pouvons observer que la puissance initiale fournie à la Leaf (43 kW) est supérieure à celle fournie à l’Ioniq électrique (30 kW). Par contre, à compter de 50% de charge, la puissance fournie à la Leaf décline continuellement, tandis qu’elle décline en plateau avec la Ioniq électrique.

La conduite

La régénération

J’ai préféré le mode e-Pedal de la Leaf qui est définitivement plus agressif que celui de la Ioniq. Immobiliser la Leaf sans toucher au frein est chose facile, mais beaucoup plus difficile à réaliser sans rien toucher avec la Ioniq électrique.

Position de conduite

J’ai préféré la position de conduite de la Leaf à celle de la Ioniq électrique en raison de l’assise plus haute, et la meilleure visibilité (surtout en arrière). J’ai également préféré les sièges plus fermes de la Leaf à ceux de la Ioniq électrique. Certes ceux de la Leaf n’étaient pas en cuir comme ceux de la Ioniq électrique, mais j’ai un préjugé favorable pour les sièges plus fermes et en tissu, ce qui pourrait être l’inverse pour d’autres essayeurs.

Système de maintien de la voie

Autant avec le ProPilot de Nissan que le LKA de Hyundai, les 2 systèmes s’équivalent et nécessitent tous deux la vigilance du conducteur. Moins complets et efficaces que celui de Tesla, voilà quand même une caractéristique intéressante pour le prix du véhicule.

Système d’informations et électronique

Pour toutes ses possibilités de configurations, ses différents modes de conduite, son GPS, son écran multimédia plus grand et mieux positionné, je donne l’avantage à la Hyundai Ioniq électrique.

Système de gestion de la batterie

Autre avantage indéniable pour la Ioniq, son système de thermorégulation de la batterie, alors que celle de la Leaf demeure toujours refroidie uniquement à l’air. Par temps chaud ou lors de recharges rapides successives, la Ioniq électrique sera probablement avantagée (ce que je n’ai pu mesurer).

Que choisir entre :

Ioniq électrique ultimate ou la Leaf sv?

Voilà une question très difficile à répondre. Les deux véhicules offrent beaucoup mais à différents niveaux.

Il est clair que la Hyundai Ioniq électrique Ultimate en offre plus pour son argent. Plus d’équipement et plus de luxe. Toutefois, la Leaf donne une impression plus robuste et plus utilitaire. Considérant que Nissan produit la Leaf depuis plus de 10 ans maintenant, elle a fait ses preuves côté fiabilité.

Si vous êtes plus du genre voiture, la Ioniq sera probablement plus attirante. Pour ma part, avec mes goûts de VUS, c’est la Leaf qui retient davantage mon attention, mais le choix fut très difficile.

Voilà deux véhicules très intéressants. Tout est une question de préférences et de besoins. Pour certains, la Ioniq sera le véhicule par excellence. Pour d’autres, moyennant $3,070 de plus, la Leaf + pourrait constituer une alternative offrant 89 km d’autonomie supplémentaire par rapport à la Ioniq.

INFO, ESSAI ET LOCATION

Pour en apprendre davantage sur le Hyundai Kona électrique, vous pouvez consulter ma série d’articles en cliquant sur ce lien.

Pour expérimenter le Hyundai Kona électrique, il est possible de louer ce dernier chez Roulez Électrique

Pour essayer la Hyundai Ioniq électrique, elle est présentement disponible chez Roulez Électrique

A souligner que ces type de véhicules peuvent être loués également via le service de location de voitures Boomerang de Trois-Rivières et Shawinigan ou via un abonnement automobile Boomerang, pour une longue durée.

Jean Forget


Merci à Roulez Électrique ainsi qu’au Groupe Vincent, plus particulièrement Hyundai de Trois-Rivières et Shawinigan qui ont rendu possible l’essai de ce véhicule ainsi que la réalisation de ces articles.

Sources :

https://www.rncan.gc.ca/efficacite-energetique/efficacite-energetique-pour-les/guide-consommation-carburant-2020/21003

https://www.hyundaicanada.com/fr/showroom/2020/ioniq-electric

https://fr.nissan.ca/vehicles/electric-cars/leaf.html

https://vepassion.com/category/ve-info/hyundai-ioniq/

https://vepassion.com/category/ve-info/hyundai-kona/

https://vepassion.com/category/ve-info/nissan-leaf-info/

https://roulezelectrique.com/

https://www.groupevincent.com/fr/promotions/kona-ev-2019-roulez-vert/73488

https://www.boomeranglocation.com/

https://www.boomerangabonnement.com/

7 Commentaires

  • Bonjour, je trouve vos consommations très élevées… Pour ma part, avec ma Leaf 40, je suis à 13.5 kWh / 100 km en moyenne (depuis avril 2018), et en ce moment avec des températures plus basses, à 14,5 voire 15 kWh / 100 km maximum. Je n’ai jamais eu, même au début quand je ne conduisais pas « éco », une conso moyenne de 18.5 kWh / 100 km ! Et quand il fait chaud, je descends à 11 ou 12 kWh / 100 km en moyenne… Comment l’expliquez vous ? Vous n’avez fait que de l’autoroute à 130 ?
    http://www.arnouldp.fr/stats.php

    J'aime

    • Bonjour M. Arnould,

      Mes consommations annoncées proviennent des tests effectués par Ressources naturelles Canada, un organisme plutôt crédible.

      Pour ma part, mes tests effectués m’ont permis de constater un écart d’environ 2 km / kWh entre les 2 véhicules à l’avantage de la Ioniq, ce qui correspond à l’écart mesuré par Ressources naturelles Canada

      Avec une consommation moyenne de 13.5 kWh/100 km, cela veut dire que vous auriez approximativement une autonomie moyenne de 281 km avec une pleine charge pour votre Leaf, ce qui est très peu probable pour une consommation mixte route/autoroute, à moins de conditions parfaites (météo, vent, vitesse, température, état de la route et pente).

      À 11 kWh/100 km cela voudrait dire une autonomie approximative de 345 km pour une batterie évaluée à 240 km selon Ressources naturelles Canada et Nissan Canada.

      Ma seule explication serait que votre instrument de mesure ne vous donne pas des données exactes ou que vous roulez à de très basses vitesses.

      J'aime

  • Ma Leaf 40 SV aura bientôt deux ans et elle répond parfaitement à mes besoins et à mon budget. À l’époque, avec son grand coffre, elle était seule en lice: j’ai presque toujours une de mes guitares à bord – impossible à ranger dans la Ioniq ou la Golf sans baisser un siège -, et souvent de la sono – sur l’image 1, une guitare, deux haut-parleurs amplifiés, deux pieds de micro et une petite console de mixage dans leurs sacs. En plus, elle remorque sans peine – image 2.
    Elle est presque parfaite. Au Québec, aucun problème avec l’autonomie hivernale puisque la recharge rapide est facilement disponible, mais en été il faut se limiter un peu pour éviter de chauffer la batterie. C’est arrivé deux fois en deux ans, avec la remorque chargée sur de longues distances.
    Selon les besoins, l’immense majorité des conducteurs peut très facilement vivre en VÉ, au prix du respect des caractéristiques du véhicule et d’un tout petit peu de planification. Et pour la connaissance des VÉ, vous êtres une référence. Merci pour vos textes, fouillés, précis et franchement très éclairants.

    Image 1 :
    https://www.dropbox.com//s/nilm423aw7kj3z2/PC037706.JPG?dl=0

    Image 2 :
    https://www.dropbox.com/sh/wsai9lfoqaaxabm/AACyywZCGFTQxsPL8OHJNuYua/PB087701.JPG?dl=0

    J'aime

    • Bonjour M. Tremblay,
      Merci pour ces bons mots et pour votre témoignage.
      Effectivement avec le réseau de recharge rapide qui ne cesse d’augmenter, la grande majorité des automobilistes au Québec pourrait faire le saut vers les véhicules électriques.
      Je vais vérifier pourquoi vos images n’ont pas suivi.

      J'aime

    • Je suis heureux de voir que je ne suis pas le seul à tricher un peu pour le remorquage. En effet ça se passe très bien. Pas d’inquiétudes de surchauffe de la transmission! Seul désavantage: une bonne augmentation de la consommation mais c’est vivable. J’ai bien hâte que les fabricants autorisent le remorquage avec les véhicules électriques.

      J'aime

  • Bonjour
    Bravo pour vos articles très détaillés.
    J’ai une Ioniq prefered 2020 depuis début août.
    C’est un véhicule spacieux qui permet de parcourir la distance Québec – Montréal l’été avec une petite pause méritée de 10 ou 15 minutes le temps d’une recharge rapide.
    En parlant de cela, je n’ai pas utilisé souvent ce type de recharge, mais quand sa puissance atteint plus de 40 kw, on est content. Votre premier tableau indique 100 kw. Au cas où, faut il y faire une mise à jour ?

    En conclusion, je suis satisfait de mon achat. La prefered est bien équipée et répond à mes besoins.

    J'aime

    • Bonjour M. Francko,

      Merci pour ces bons mots.

      Très heureux que vous soyez satisfait de votre achat, la Ioniq Prefered est un excellent véhicule.

      Aucun besoin de faire une mise à jour pour le 100 kW, le véhicule est conçu pour accepter les bornes de 100 kW. Ces bornes sont encore peu répandues au Québec, puisque la majorité des BRCC actuelles sont limitées à 50 kW de puissance.

      Lorsque vous utiliserez l’une de ces nouvelles bornes, qui fonctionnent de la même manière que les BRCC de 50 kW, il est probable que votre véhicule acceptera automatiquement plus de puissance de recharge, ceci sous toute réserve, car je n’ai pas eu l’occasion de l’expérimenter avec la Ioniq.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s