Gaspésie retour partie 3

Finalement nous avons du faire un changement de plan à Montmagny, car la bibliothèque fermait à 16h00 et les boutiques à 17h00.  Avec le froid et le vent qui sévissaient dehors, ce n’était pas agréable d’attendre une heure supplémentaire pour terminer la charge de la batterie là ou nous étions stationnés.

Nous avons décidé de quitter à 88% de charge pour se rendre au restaurant St-Hubert de Lévis, se charger sur la borne niveau 2 du restaurant et en profiter pour souper.  A notre arrivée à Lévis à 17h56, il nous restait 14% de charge et depuis notre départ de Montmagny, la température a toujours affiché -18 C.

Suite à notre repas, nous avons réalisé qu’il faudrait attendre une heure pour le prochain traversier, tandis que retourner à la maison en utilisant le pont nécessiterait seulement 35 min.  Toutefois, nous avions à ce moment 47% de charge, juste assez pour se rendre à la maison avec le traversier, mais pas assez pour passer par le pont.

Nous avons décidé d’emprunter l’autoroute, nous rendre à la borne de recharge rapide de Lévis, prendre un petit 15 min de charge et filler tout droit à la maison.  Nous avons gagné ce dernier pari, puisque nous sommes arrivés presqu’au moment ou nous aurions normalement quitté le traversier.

Parti de la recharge rapide de Lévis avec 60% de charge, il nous en resta 16% une fois rendu à la maison à 20h24.  Mais ce n’était pas la fin, nous devions reconduire l’amie de notre fille chez elle, ce que nous avons fait.

Finalement à la fin de tout ceci, j’estime qu’il nous resta moins de 6% de charge et rendu à ce niveau de charge sur la Nissan Leaf, l’affichage d’autonomie n’apparait plus ainsi que l’estimateur d’autonomie (que les propriétaire de Leaf surnomme le GOM pour Guess-O-Meter) juste question de faire augmenter la tension dans l’attente du dernier signal (qui a l’apparence d’une tortue pour la Leaf), rendu là il reste plus ou moins 1 km avant de devenir un monument sur roues.  Heureusement comme dans la majorité des films, l’histoire se termine bien en ce qui nous concerne.

Alors voilà, c’est la fin de ce périple.  J’écrirai un dernier blog sur le sujet pour vous faire part des statistiques cumulées depuis le début.

Un commentaire sur « Gaspésie retour partie 3 »

  1. C’était probablement comme ça avec les premières voitures à essence. Les propriétaires de chars s’éclataient probablement en voyant les voitures se prendre partout et courir après l’essence.Aujourd’hui, ils sont où ces chars avec les chevaux. Bon, c’était plus écolo… mais bon.. 

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s