785,550 km, Sparkie roule encore – Partie 2

Suite à la présentation des orgines de Sparkie dans mon article précédent, je vais maintenant vous présenter Sparkie en images avec quelques commentaires.

Voici cette célèbre Chevrolet Volt 2012 américaine, maintenant au Québec chez VÉ Simon André, telle que j’ai pu l’observer en novembre dernier.

Le véhicule

Je dois souligner l’état général de Sparkie qui est surprenant considérant son kilométrage très élevé et le peu d’entretien effectué sur le véhicule par son ancien propriétaire.

Il n’y a aucune trace de rouille significative au premier coup d’oeil. La conduite et l’électronique fonctionnent à merveille. La gaine de cuir du volant qui commençait à déchirer à son arrivée au Québec à été réparée. En bref, ce véhicule a l’apparence et le comportement d’une voiture neuve. Comme toujours, la touche de VÉ Simon André est extraordinaire.

L’extérieur

L’extérieur de la Volt offre un mélange d’apparence à la fois futuriste et classique, un look qui traverse bien les années.

Le toit noir, n’est pas un toit panoramique, il est opaque.
Un irritant fréquemment souligné par la critique : la présence d’une jupe protectrice aérodynamique à l’avant qui est très basse et qui tend à accrocher les dos d’âne ou les accumulations de neige en hiver.
Considérant ses 785,550 km, l’état de la carrosserie est impressionnant pour un véhicule qui a roulé principalement à Bellville Ohio É.-U., un état du nord qui enregistre une température moyenne variant de -11oC à 28oC (12oF à 82oF) et 64,6 cm (25.4″) de neige par année.
A noter, que la portion noire entre les feux arrière, au-dessus du logo Chevrolet, est transparente et permet de voir à travers une partie du coffre.
La motorisation

La Chevrolet Volt 2012 était équipée d’un moteur thermique (ou prolongateur d’autonomie selon GM) de 1.4 L offrant 83 ch (hp) et qui carbure à l’essence super (91 octanes). Ce moteur sert à la fois de générateur pour la batterie et de propulseur pour le véhicule.

Le moteur électrique « Voltec » fournit une puissance de 149 ch (hp) à l’aide de la batterie de 16.4 kWh et offre une autonomie 100% électrique pouvant varier entre 40 et 80 km (25 et 50 mi).

Fait à souligner, avec 785,550 km au compteur, Sparkie dispose encore de son moteur et de sa batterie d’origine.

Ci-haut, le moteur thermique à gauche et le moteur électrique à droite.
L’intérieur
Le tableau de bord est muni de 2 écrans hauts en couleur et de boutons tactiles.
Ci-haut, les boutons tactiles de la console centrale sont rétroéclairés en bleu clair. On retrouve un lecteur CD, et à la base un sélecteur d’embrayage, dont le vernis est usé en raison de son utilisation considérable (traces blanches de chaque côté).
Au lieu du traditionnel rangement à lunette au plafond, un petit rangement avec prise 12 volts est situé sur le centre haut du tableau de bord.

Une des critiques effectuées à l’époque, à l’égard de la Volt et qui a nui à ses ventes, fut la finition intérieure tout en plastique dur. Considérant le prix plus élevé de la Volt comparativement à une berline similaire, plusieurs ont préféré un autre produit GM avec une finition plus haut de gamme pour le prix, laissant filer une technologie hors pair et la possibilité d’économiser de l’essence.

Sur la photo ci-haut à gauche, la portière arrière gauche et à droite, la portière avant gauche, qui à l’exception de l’appuie-coude sont toutes faites de plastiques durs à l’intérieur.
La Volt 2012 était équipée de sièges en cuir en option, mais avec ajustements manuels. À souligner, les cuirs sont dans un état surprenant, considérant le kilométrage du véhicule.
La console centrale offre sous l’appuie-bras un rangement avec prise 12 volts, USB et audio.
Les sièges arrières n’offrent que 2 places, puisque la batterie positionnée en forme de T, traverse entre les 2 sièges.
Le hayon surplombe les sièges arrières, donnant l’impression que les sièges sont dans le coffre.
Les sièges arrières sont rabattables pour former un plancher plat.
Ci-haut, un autre point de vue du coffre.
Sous le coffre se trouve un espace de rangement pour y dissimuler tous les accessoires.
Pour ce qui est de la visibilité arrière, elle est excellente pour observer le contenu du coffre, mais loin d’être idéale pour observer à l’extérieur du coffre.
Avec ses 2 sièges séparés à l’arrière, le véhicule est parfait pour transporter des skis.

Les affichages

Les effets visuels des 2 écrans sont très colorés et bien réussis. L’information présentée est assez complète à quelques exceptions près.

Le tableau de bord
Écran du tableau de bord à l’allumage.

Selon l’utilisation du véhicule, lorsque celui-ci fonctionne en mode électrique, la batterie occupe l’espace du centre à gauche de l’écran et indique l’autonomie restante anticipée. En haut de la batterie, une pompe à essence indique l’autonomie restante avec l’essence.

Lorsque la Volt fonctionne en mode essence, elle inverse ces deux images et accorde l’espace principale à la pompe à essence. La couleur verte ou bleue indique le niveau d’énergie ou d’essence restant.

En bas complètement à gauche, on retrouve l’autonomie combinée essence + électrique.

Tout comme c’est le cas dans la Bolt EV, GM n’affiche pas le pourcentage de charge de sa batterie.

A droite complètement, on retrouve un affichage d’aide à la conduite éco-énergétique. Une boule verte qui indique l’intensité d’énergie dépensée lors de nos accélérations ou perdue lors du freinage, se déplace soit vers le haut ou vers le bas et passe au jaune. Pour être optimal, il faut conserver la boule le plus au centre possible lors de la conduite.

Au centre du tableau de bord, directement sous l’affichage de la vitesse, se situe un affichage multifonctions. En voici les principales variantes.

Sur la photo ci-haut, de gauche à droite et de haut en bas,

  • Indication que le véhicule est branché et qu’il ne pourra pas se déplacer tant qu’il ne sera pas débranché;
  • 2 compteurs journaliers (A et B);
  • Durée de vie de l’huile moteur;
  • La pression des pneus;
  • Avertissement que le capot est ouvert;
  • Choix du mode de conduite;
  • Affichage de messages;
  • Configurations;
  • Tutoriel des principales fonctions du véhicule.
L’écran central multifonctions
L’écran multifonctions à l’allumage.
Ci-haut, le menu principal de l’écran multifonctions.
Ci-haut, le deuxième écran du menu principal.

Sur le menu principal, on retrouve toutes les fonctions audio, de climatisation, de configurations et d’informations de la consommation d’énergie.

Sur l’écran ci-haut, la consommation d’énergie, l’écran que j’ai privilégié. (Ne pas tenir compte de la pertinence des chiffres puisque l’objectif consistait uniquement à produire un écran mixte à l’aide de différents tests.)

À titre indicatif, l’écran ci-haut donne un bon aperçu de la consommation d’énergie, qu’elle soit électrique ou sous forme d’essence. Dans le cas présent, nous pouvons constater que j’ai parcouru 1.4 km, dont 1.3 km en mode électrique (affiché en vert) et 0.1 km en mode essence (affiché en bleu). Si cela avait été un trajet normal, j’aurais consommé 7.41 L/100 km en utilisant 0.13 L d’essence et 0.7 kWh d’électricité.

Pour ceux qui aiment observer le flo d’énergie entre le moteur thermique, le moteur électrique et la batterie, une fois de plus, l’animation est très riche en couleurs. Toutefois, les déplacement d’énergie ne sont pas toujours simples à interpréter en un seul coup d’oeil (sur l’image ci-haut, il s’agit des courbes rayées jaunes/vertes). Heureusement, une phrase précise la situation au bas de l’écran.
Les contrôles de climatisation sont simples et accessibles par l’écran, tandis que certains éléments sont accessibles également à l’aide de boutons sur la console centrale.
L’écran sert également pour la caméra de recul, offrant une image un peu floue mais suffisante pour se situer.

Pour la suite, ne manquez pas mon prochain et dernier article sur la Chevrolet Volt.

Jean Forget


REmerciements

Merci à Véhicules électriques Simon André qui à rendu possible la réalisation de cet article.

Pour ceux qui aimeraient s’initier au VÉ mais qui ne sont pas prêts à délaisser complètement l’essence, sachez que VÉ Simon André dispose encore d’un inventaire de Volt usagées que vous pouvez consulter en cliquant sur ce lien.

7050 boul. Jean XXIII, Trois-Rivières QC G9A 5C9

(819) 373-1070 https://ve.simonandre.ca/


Sources et autre expérience :

https://eco-energie-montreal.com/post/essai-routier-consommation-chevrolet-volt-voiture-electrique-autonomie-prolongee/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s