Tesla Model Y – Expérience et analyse – partie 1

Après avoir présenté et comparé la Model Y à la Model 3 lors de mes articles précédents, (cliquez ici pour consulter la première partie à propos de l’extérieur du véhicule et ici pour la 2e partie à propos de l’intérieur) voici maintenant mes impressions de la Tesla Model Y.

D’entrée de jeu, je dois admettre que j’ai préféré l’assise plus haute de la Model Y comparativement à la Model 3, ainsi que la capacité de chargement du coffre plus pratique et généreuse. Certains pourront en revanche préférer l’allure plus sportive de la Model 3.

Quoi qu’il est soit, ces 2 véhicules méritent d’être sérieusement considérés. En ce qui me concerne, la Model Y est possiblement le produit le plus intéressant qui soit offert présentement par Tesla.

Le véhicule

Le confort
Les sièges

Le confort au sein de la Model Y est excellent. Les sièges sont en cuir synthétique et très confortables. À l’avant, ils offrent un excellent support latéral et de nombreux ajustements. Ils sont chauffants mais non ventilés.

Les sièges arrières sont moins enveloppants qu’à l’avant, mais beaucoup mieux que la moyenne de l’industrie. Durant de longs trajets, ils demeurent très confortables.

Le dégagement à la tête est excellent pour une personne de 6 pieds. Les sièges sont chauffants, mais leur contrôle réside uniquement à l’écran principal à l’avant.

Ci-haut, l’écran de contrôle des sièges chauffants à 3 intensités.

Il est possible d’activer directement le chauffage des sièges avant à l’aide des boutons virtuels situés dans la barre noire (photo ci-haut). Toutefois, il faut utiliser le menu pour activer ou éteindre le chauffage des sièges arrières. Pratique si vous avez de jeunes enfants ou que vos passagers oublient d’éteindre ceux-ci, mais un peu agaçant lorsqu’ils doivent vous demander de les activer ou désactiver pour eux.

Ici j’aurais préféré des boutons physiques que l’on peut activer sans quitter la route des yeux.

Le toit panoramique

Le toit panoramique sur toute la longueur du toit, ne s’ouvre pas et ne dispose pas de toile solaire. Toutefois la finition suffisamment teintée nous protège bien du soleil. Mes passagers et moi n’avons jamais été incommodés lors de journées très ensoleillées.

Le toit panoramique rend l’intérieur du véhicule plus clair, donne une impression d’être dans un espace plus vaste et permet un meilleur dégagement à la tête.

Les passagers arrières peuvent profiter d’une vue spectaculaire, selon l’éclairage, car il y a souvent beaucoup de reflets en raison du verre teinté.
La climatisation / chauffage

La Model Y est équipée d’une thermopompe qui permet d’économiser l’énergie de la batterie, comparativement aux anciennes versions de la Model 3 qui n’en bénéficiaient pas.

Le chauffage et la climatisation sont efficaces. La diffusion d’air est dissimulée dans l’ouverture qui traverse toute la largeur du tableau de bord. Le résultat est excellent.

Ne disposant pas de bouche d’aération conventionnelle ajustable à l’avant, l’orientation des jets d’air se fait à partir de l’écran central à l’aide de 2 doigts, où l’on peut déplacer les jets d’air dans toutes les directions. Un système très ingénieux à ajustements multiples, mais qui nécessite plus d’attention pour être manipulé, ce qui crée hélas plus de distractions que les traditionnels contrôles physiques.

Ci-haut, 3 exemples de configuration sur l’écran central. Les jets d’air peuvent être déplacés de haut en bas et de droite à gauche avec les doigts.

Les passagers arrières peuvent contrôler les 2 volets de la bouche de ventilation traditionnelle située entre les 2 sièges avant, mais le système doit être démarré à partir de l’écran central (bouton bleu à droite complètement sur les 3 précédentes photos).

Les pare-soleils

Les pare-soleils extensibles sont quelque peu minimalistes, mais font quand même bien le travail. Une particularité intéressante du pare-soleil, lorsque qu’il est rangé, ce dernier est maintenu en place à l’aide d’un aimant et non par un crochet, qui tend souvent à briser dans de nombreuses voitures. Une touche intéressante et novatrice.

Un point à améliorer, j’aurais aimé pouvoir disposer d’une rallonge extensible avec le pare-soleil afin de couvrir toute la largeur de la fenêtre.

La visibilité

La visibilité latérale et à l’avant est excellente, toutefois la visibilité arrière est très limitée.

Indiquée par la flèche jaune, la caméra arrière est située entre l’éclairages de gauche de la plaque d’immatriculation et la poignée pour ouvrir le coffre.

Heureusement les caméras de recul compensent en offrant une excellente vision sur les côtés et à l’arrière.

Très utile en été, il est fort à parier que leur utilité en hiver en sera compromise. Avec la neige et l’abondance d’abrasifs sur nos routes, les caméras se saliront rapidement et la visibilité en sera réduite.

Il aurait été intéressant d’y positionner un gicleur de lave-glace pour nettoyer la lentille de la caméra arrière.

Ci-haut, l’affichage en marche arrière. On remarque également la présence des 2 lignes blanches pour le guidage.

À souligner, l’affichage arrière peut être activé à tout moment, même en marche avant sur la route, à l’aide du bouton virtuel indiqué par la flèche orange sur la photo ci-haut.

Autre élément qui n’aide pas à la visibilité arrière par mauvais temps, l’absence d’essuie-glace arrière, alors qu’on en retrouve un sur la majorité des véhicules à hayon.

Le système audio
Le menu audio « Streaming »

La model Y est équipée d’un excellent système de son avec plus de 12 haut-parleurs.

Le système permet d’accéder à de nombreuses chaînes audio en ligne à l’aide des différentes plateformes telles que : Streaming, Spotify et TuneIn.

Au niveau de la radio, étonnamment pour un véhicule conçu dans un pays où l’on retrouve encore une multitude de chaînes radio AM, il n’y a aucun accès AM, mais seulement FM.

Il n’y a pas d’accès non plus à la radio satellite de SiriusXM.

Néanmoins, le système se démarque par sa qualité sonore et l’offre d’une multitude d’options. Ce qui m’a dérangé le plus concerne la nécessité d’effectuer davantage de manipulations à l’écran, comparativement aux systèmes audio traditionnels avec boutons physiques. À mon avis, les anciens systèmes offrent un accès plus rapide et intuitif au choix désiré.

Un exemple du menu audio « Spotify »
Un exemple du menu audio « TuneIn »

Durant la conduite, comparativement à l’utilisation de boutons physiques, j’ai trouvé l’utilisation de l’écran plus distrayante pour effectuer la sélection.

Parfois, un simple effleurement de l’écran et je me retrouvais avec une sélection non désirée. Pour minimiser cette source de distraction, j’ai régulièrement fait appel au système d’auto-pilotage afin de pouvoir quitter la route des yeux plus longtemps pour naviguer à travers ces différents menus.

Les boutons physiques m’ont particulièrement manqué en ce qui concerne la sélection de mes canaux favoris. Au lieu d’appuyer sur un seul bouton, je devais activer le menu pour activer ensuite l’option des favoris et faire ma sélection.

Parfois l’information est dispersée inutilement au sein de différents menus. Ci-contre, 2 écrans qui auraient pu être regroupés en un seul.

Ci-haut à gauche, une portion de l’écran où l’on retrouve le menu de sélection des stations radio FM (le reste de l’écran étant vide).
À droite, dans un autre menu, il est possible de sélectionner une fréquence en la composant directement.

Le système permet également de faire une recherche par titres, albums, artistes, balados ou stations… de préférence en ne conduisant pas.

Enfin, le système permet un excellent ajustement acoustique sur mesure, tandis que le système Bluetooth offre une clarté sonore idéale pour les communications avec téléphone cellulaire.

Ci-haut, l’ajustement de l’ambiance ambiophonique immersive à l’aide d’un seul doigt.

Jean Forget

​À venir

La suite au prochain article.


Merci à Roulez Électrique qui a rendu possible l’essai de ce véhicule.

Sources :

https://www.tesla.com/fr_ca

3 Commentaires

  • Il faut utiliser les commandes vocales pour éviter d’avoir à regarder l’écran.

    J'aime

  • J’aurais voulu avoir un avis sur le confort des suspensions du model y. Le model 3 est assez dur à ce niveau. Merci

    J'aime

    • Bonjour Charlier,

      Malheureusement je n’ai pas fait l’essai des 2 véhicules durant la même période, alors difficile de les comparer avec précision à ce niveau.
      Toutefois, de mémoire, j’ai eu l’impression que la Model Y était plus confortable, tandis que la Model 3 avait une conduite un peu plus sportive. La Model Y affiche 159 kg de plus que la Model 3 ce qui devrait avoir un impact sur la suspension pour améliorer son confort.

      J'aime

Répondre à VE Passion Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s